Lecture

La Cité Corrompue, Leigh Bardugo

Si le premier tome de Six of Crows a été un coup de cœur, je referme ce second volet avec un sentiment de frustration et d’inachevé. Pourtant, avec La Cité Corrompue, Leigh Bardugo conclut avec brio son ingénieuse et formidable duologie. 

Résumé

Après avoir réussi à s’enfuir du Palais des Glaces, Kaz et ses compagnons se sentent invulnérables. Un revirement de situation va cependant changer la donne d’une partie mortelle que devront jouer les jeunes prodiges du crime. Alors que les grandes puissances Grisha s’organisent pour leur mettre la main dessus, Kaz imagine un plan, entre vengeance et arnaque, qui leur assurera la gloire éternelle en cas de réussite, et provoquera la ruine de leur monde s’ils échouent.

Un rythme effréné

Comme avec le premier volet, j’ai été complètement happée par le rythme de l’histoire et les péripéties vécues par nos six hors-la-loi. J’ai pris un réel plaisir à tous les retrouver et à embarquer à leurs côtés dans un nouveau plan encore plus périlleux et dangereux que le précédent. 

J’ai été bluffée par la capacité de raisonnement de Leigh Bardugo. À travers les complots et les machinations de Kaz, le chef de la bande de malfrats, l’autrice dévoile toute l’étendue de son talent et met en place une intrigue et un enchaînement de péripéties cohérents et parfaitement construits, accompagnés d’explications claires et concises, tout en conservant une part de surprise. 

Une multi-narration maîtrisée

Alors que certains des protagonistes apparaissaient en retrait dans le premier tome, chacun se partage à présent l’histoire de manière équilibrée. Les points de vue de Kazet Inej laissent la place à ceux de Wylan et Jesper, plus présents dans le récit. 

Si l’histoire se contentai d’effleurer le passé des criminels lors du premier casse, on plonge à présent pleinement dans les souvenirs et les épreuves de chacun des six protagonistes. Aucun des héros n’est laissé de côté. Leigh Bardugo a particulièrement soigné le caractère et l’histoire de ses personnages.

Des relations qui se tissent au fil des pages

L’évolution des relations entre nos voyous est constante, pour atteindre son point culminant dans les dernières pages. Alors qu’ils étaient prêts à se trahir dans le tome précédent pour obtenir ce qu’ils voulaient, les criminels sont à présent un groupe soudé face à l’adversité, représentée par une ville entière et tous les gangs qu’elle abrite. Bien que chacun aspire à un avenir différent, leur solidarité reste très forte. Les liens qui s’étaient tissés dans la mission précédente se renforcent et de nouveaux sentiments fleurissent. 

Avec La Cité Corrompue, Leigh Bargudo aborde des thèmes plus larges et plus contemporains. Nos jeunes protagonistes doivent faire face à la violence et à la peur, mais également à des situations et des sentiments nouveaux qui les déstabilisent. 

L’amour, l’affiliation, la peur du rejet et de l’échec, le pardon et l’orientation sexuelle ne sont que quelques exemples des différentes thématiques abordées en profondeur, à travers les épreuves et les expériences des hors-la-loi. 

La Cité Corrompue en bref

Si j’ai été frustrée, c’est parce que, malgré les quelques 600 pages qui composent ce roman, j’en aurais voulu plus. Il m’a manqué une conclusion plus conséquente, qui aurait permis de connaître l’avenir de nos protagonistes. Un saut dans le temps m’aurait vraiment satisfaite, tout comme l’aboutissement de certaines relations qui auraient mérité une évolution plus poussée. Je ne pardonne pas non plus à l’autrice certains de ses choix, qui ont brisé mon petit cœur. 

Qu’en est-il des inconnus, des invisibles, des laissés-pour-compte ? Nous apprenons à tenir notre tête droite comme si nous portions une couronne. Nous apprenons à trouver de la magie dans le quotidien. C’est ainsi qu’on survit quand on n’est pas l’élu, quand on n’a pas de sang des rois qui coule dans nos veines. Quand le monde ne te dois rien, tu fais tout pour obtenir quelque chose de lui.

– La Cité Corrompue – Leigh Bardugo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *