Lecture

Le Crime de l’Orient-Express, Agatha Christie

Le Crime de l’Orient-Express est le premier livre de la très célèbre Agatha Christie que je lis et aussi ma première entrée dans l’univers du polar. Après la lecture des deux-cent-vingt pages, ce roman se révéla être un coup de cœur ! Je savais qu’Agatha Christie était une grande autrice – sa renommée la précède – mais à travers cette enquête d’Hercule Poirot, j’ai découvert le génie derrière l’une des plus grandes plumes Anglaises !

Résumé

Alors qu’il rentre de mission et compte s’arrêter quelques jours à Istanbul, Hercule Poirot est rappelé d’urgence à Londres. On est en hiver et à cette époque de l’année, l’Orient Express roule habituellement quasiment à vide. Pourtant, sans l’aide du directeur de la compagnie, Hercule Poirot n’aurait pas trouvé de place à bord, comme si tous les voyageurs s’étaient donné rendez-vous dans ce train ! Dès la première nuit, un homme est assassiné. Le train est immobilisé par la neige qui empêche l’assassin de s’enfuir. Dans les wagons isolés du reste du monde, Hercule Poirot, au sommet de son art, mène l’enquête.

Une plongée dans l’univers du polar réussie

Je m’étais fait un devoir de lire ce roman, d’abord parce que je n’avais encore jamais lu de polar, mais aussi et surtout car je voulais découvrir la plume d’Agatha Christie. Quelle meilleure découverte que celle de l’un des détectives les plus célèbres ! J’ai choisi Le Crime de l’Orient-Express parmi toutes les œuvres de l’autrice Britannique car je voulais regarder son adaptation cinématographique de 1974.

Si je n’avais encore jamais lu de polar avant celui-ci, c’est parce que j’avais toujours pensé que je n’aimerais pas les romans policiers. 

Grave erreur ! 

Après avoir lu les premières pages de Le Crime de l’Orient-Express, impossible de me détacher du livre jusqu’au dénouement final. Tous les ingrédients sont présents pour vous rendre accro à l’intrigue : un huis-clos des plus haletant, un personnage principal charismatique, un meurtre inexpliqué et des suspects qui ont tous quelque chose à cacher.

Hercule Poirot, un personnage charismatique

J’ai d’abord découvert Hercule Poirot, célèbre détective et personnage phare des romans d’Agatha Christie, qui m’a tout de suite plu. Sa description physique colle parfaitement à l’image que je m’étais toujours faite de lui, sans jamais avoir lu une seule de ses aventures. 

Sa manière de penser, de procéder dans son enquête et ses réflexions m’ont fascinée. Derrière ce caractère et cette logique implacable, c’est toute la prouesse rédactionnelle d’Agatha Christie qui est mise en lumière. L’autrice fait preuve de génie dans le déroulement de son intrigue, en distillant de faux indices et en amenant le lecteur sur de mauvaises pistes.

Inconsciemment, on en vient à raisonner comme Hercule Poirot et à tirer nos propres conclusions après la lecture des interrogatoires menés d’une main de maître par le détective. 

Un huis-clos percutant

Le huis-clos peut parfois desservir l’histoire et alourdir l’intrigue, rendant ainsi la lecture ennuyeuse, mais ça n’a pas été le cas ici. Dans Le Crime de l’Orient-Express, tout l’intérêt de l’intrigue se trouve dans l’ambiance troublante, presque étouffante propre aux huis-clos. En effet, l’intégralité de l’histoire se déroulant dans un train, impossible ni pour les personnages, ni pour le lecteur, d’échapper aux investigations d’Hercule Poirot

Après la mise en place du récit et la découverte du meurtre, les éléments s’enchainent très rapidement, jusqu’à la révélation de l’identité du meurtrier. Tous les personnages sont coincés dans ce train bloqué par la neige et doivent faire face aux suspicions des uns et des autres tout en protégeant leurs secrets. Chaque protagoniste s’avère être un suspect idéal et pourtant, les alibis sont là. L’autrice a créé des ficèles qu’il est difficile de démêler.

Des interrogatoires dignes des plus grands films policiers

Les interrogatoires s’enchaînent mais ne se ressemblent pas. Je redoutais cette partie de l’histoire car j’avais peur d’y trouver des longueurs, mais j’ai été agréablement surprise. J’ai particulièrement apprécié cette partie du livre.

Chaque personnage interrogé apporte un nouvel élément à l’enquête, l’éclaircissant ou accentuant sa complexité. Dès qu’on pense avoir deviné qui est le meurtrier, une révélation vient démentir notre théorie, nous gardant complètement dans l’ignorance jusqu’à la dernière page. 

Et quel dénouement ! 

Je ne m’y attendais pas du tout, mais je dois dire qu’après réflexion, il ne pouvait pas en être autrement. C’était tout simplement magistral et intelligemment trouvé.

En conclusion

Je savais qu’Agatha Christie était une autrice de talent. J’ai été complètement bluffée par la complexité de l’intrigue et le déroulement fluide de l’histoire. Les différentes étapes de l’enquête s’enchainent naturellement et chaque hypothèse avancée par Hercule Poirot est tangible et parfaitement expliquée. On suit le fil des pensées du détective sans jamais se perdre. Tout est clairement décrit et chaque problématique amenée trouve sa solution au moment voulu.

Une chose est sûre, je compte retrouver rapidement Hercule Poirot pour une nouvelle enquête !

Tout cela est merveilleusement lumineux. Le meurtrier est un homme d’une très grande force, mais il n’est pas costaud, et d’ailleurs, c’est une femme, et par surcroît, c’est un droitier qui est gaucher… »

– Le Crime de l’Orient-Express, Agatha Christie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *